Les titres de l’AHP du 22 juin 2022

Written by on June 23, 2022

Plusieurs secteurs de la vie nationale lancent un appel à la mobilisation pour empecher la mise en application du nouveau code penal hatien prévu le 24 juin prochain. Ils denoncent la volonté des autorités en place d’imposer au pays un code penal qui ne reflete pas la realité sociale et culturelle de la nation et qui est egalement contraire a la constitution de 1987. -L’ancien batonnier de l’ordre des avocats de miragoane , Me Saurel Frantz qui a fait des considerations techniques et politiques sur le dossier, soutient que le nouveau code penal ne pourra pas entrer en vigueur le 24 juin , en raison, a-t-il dit-il, de l’absence d’un ensemble de mesures qui devraient etre adoptees bien avant, par le gouvernement place.
-Le Commissaire du gouvernement des Cayes Ronald Richemond a attiré ce mercredi l’attention des autorités gouvernementales sur la situation des prisonniers de la prise civile de cette juridiction. Au moins huit detenus sont morts en raison de la chaleur , a fait savoir le CG qui souligne egalement que beaucoup d’entre eux souffrent de malnutrition.
-23 personnes d’une même famille de la localité de Campêche (commune de Gros-Morne) ont été victimes ce mercredi 22 juin d’une intoxication alimentaire. Ces personnes auraient consommé une substance qu’elles croyaient être de la farine. Pour l’instant, elles reçoivent des soins dans un centre hospitalier du département de l’Artibonite (Nord). 
-Le militant politique Obas Villaire, membre de l’Organisation politique Fanmi Lavalas dans le nord a dénoncé la situation lamentable du pays marquée par des actes de kidnapping, et des assassinats qui ne cessent d’endeuiller les familles. 
-Liberation ce mercredi de Mona Jean Baptiste , une marchande de friture qui a été enlevée lundi soir à l’avenue Magloire Ambroise (Port-au-Prince ) par des hommes lourdement armés.
Aucune rancon n’aurait eté versée aux kidnappeurs en échange de la libération de la victime , selon des citoyens du quartier qui avaient organisé des mouvements de protestation à l’avenue Magloire pour exiger la libération de Mona Jean Baptiste connue sous le nom de Christella. -Malgre certains signaux positifs envoyés par la PNH dans le cadre de la lutte contre le kidnapping, des cas d’enlevement continuent d’etre enregistrés dans la region métropolitaine de Port-au-prince. En effet, des individus armés ont kidnappé , dans la soirée du mardi 21 juin 2022 , le citoyen Jean Osner Amisial , ex delegue departemental de l’Artibonite. -Le rapt a eu lieu dans la commune de petion-ville plus precisment dans la zone de Morne Calvaire.
-L’insécurité serait en nette hausse ces dernières semaines en République dominicaine voisine . Et ils sont légion les Dominicains qui font partie intégrante des gangs armés opérant actuellement en Haïti.” a déclaré Molaï Ortiz Mieses, un ressortissant dominicain arrêté par la Police Nationale d’Haïti, le vendredi 13 mai 2022, à la 5e Avenue Bolosse. 
Âgé de 32 ans, Molaï Ortiz Mieses est gardé à vue à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) où il continue de répondre aux questions des enquêteurs. 
Puissant chef de gang, il a été appréhendé pour son implication présumée dans des actes de kidnapping et des associations de malfaiteurs. A la DCPJ, il aurait fait des révélations choquantes donnant froid dans le dos.
Installé en Haïti depuis 10 ans, après avoir été arrêté à plusieurs reprises dans son pays natal, pour diverses infractions, le dominicain Molaï Ortiz Mieses a intégré le gang de Carlos Petit-Homme, alias “Ti Makak”, basé à Laboule, un quartier de Pétion-Ville. Au sein de cette bande armée il a été le 3e chef. 
Ce bandit aurait avoué avoir participé dans l’assassinat de l’inspecteur Divisionnaire Dan Jerry Toussaint, le 1er Janvier 2022, à Laboule 12, zone de Fessard. 
Le présumé assassin Molaï Ortiz a révélé que chaque gang a dans ses rangs des ressortissants dominicains. A titre d’exemple, il a cite la bande à Izo ” 5 Secondes” à Village de Dieu. D’autres groupes auraient des connexions directes avec des dominicains. Ce qui fait croire l’insécurité qui ronge Haïti ne peut être combattue sans la participation des autorités dominicaines.
Fin ce mecredi des examens officiels de la 9e année fondamentale sur tout le territoire national. Plus de 200 milles candidats ont pris part à ces epreuves qui se sont deroulés sans incident grave.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist